"A 49 personnes l’entreprise peut vivre, à 50 la même peut perdre de l’argent et son patron passer d’un rôle d’entrepreneur à celui d’administratif voire de “sale patron” auprès d’équipes fraîchement syndicalisées."
- 50, le nombre qui tue l’économie
"Si, pour maximiser les résultats, le chef d’entreprise ignore les sentiments de ses équipes et omet de les traiter avec respect, il court le risque de les aigrir et de détruire le fonctionnement de son entreprise aussi rapidement que la propagation d’un virus dans un PC."
- Non au management “Top Down”
"On sent bien que la France est en train de se réconcilier avec l’entreprise. On doit faire en sorte maintenant qu’elle comprenne vraiment l’entrepreneur, parce qu’il a plein de défaut, parce qu’il amène partout de l’instabilité, parce qu’à force de privilégier le risque il nous fatigue, parce qu’il est démesuré, orgueilleux, ingérable…bref ! faut se le farcir. Mais notre avenir est à ce prix"
- Tous entrepreneurs? Et puis quoi encore - Par Stéphane Soumier
"Dès lors déclarer que ce service sera gratuit pour une catégorie de la population revient à mentir effrontément aux yeux de la population. Qui plus est, on camoufle soigneusement la vérité, à la fois aux bénéficiaires ainsi qu’à ceux qui devront payer la facture. D’ailleurs, même les jeunes qui pensent, à tort, être exemptées de tout paiement, finiront par y contribuer, d’une façon ou d’une autre, par l’un des nombreux mécanismes de prélèvement - le plus souvent invisibles - qui foisonnent dans notre pays. Au final, si vous vous posez la question de savoir qui paie pour un service gratuit auquel vous avez accès, regardez-vous dans un miroir et vous constaterez que vous n’y êtes pas étranger."
- La main invisible : Rien n’est jamais gratuit
Comment apprendre à apprendre ?
Hubert Guillaud, internetactu.net
François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation. Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l’interdisciplinarité est ven…

Rien ne ressemble plus à une salle de classe d’aujourd’hui qu’une salle de classe du Moyen-Âge. Même si désormais 150 000 personnes peuvent suivre le même cours sur un Mooc, la pédagogie, elle n’a pas vraiment changé.

Comment apprendre à apprendre ?
Hubert Guillaud, internetactu.net

François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation. Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l’interdisciplinarité est ven…

Rien ne ressemble plus à une salle de classe d’aujourd’hui qu’une salle de classe du Moyen-Âge. Même si désormais 150 000 personnes peuvent suivre le même cours sur un Mooc, la pédagogie, elle n’a pas vraiment changé.